MISANDRIE : MANIPULATIONS MEDIATIQUES


 

2008 : rendant compte d’une nouvelle enquête sur les violences conjugales, les médias occultent l’existence d’hommes victimes dans les titres de leurs articles

 

En 2008, l’ONDRP crée l’événement, en publiant une enquête recensant les faits constatés de « violences volontaires sur conjoint, par conjoint ou ex-conjoint  », enregistrés par la police et la gendarmerie de 2004 à 2007 (ONDRP, Grand angle n°14, juillet 2008). La nouveauté est que, quoique toujours minoritaires, les hommes victimes portent plainte de plus en plus, et dans une progression plus rapide que les femmes victimes : + 42% depuis 2004 contre + 31%. Or, dans les deux jours qui suivent la publication, seuls trois titres mettent cela en évidence :

Couple : les hommes aussi sont victimes de violences conjugales (Le Point.fr)

Violence conjugale : les hommes aussi sont concernés (Nouvelobs.com)

Violences conjugales : un fait sur six touche un homme (Le Parisien.fr)

 

D’autres titrent sur l’évolution globale, certains annonçant arbitrairement une hausse des actes qui n’est sans doute qu’une hausse des plaintes :

Violence ; un fait sur quatre a lieu dans le cadre conjugal (Le Figaro.fr)

Un quart des violences commises au sein du couple (Nouvelobs.com)

Les violences conjugales représentent le quart des violences en France (La Croix)

Les violences conjugales ont augmenté de plus de 30% en 4 ans (Le Point.fr)

Les violences conjugales en forte hausse (L’Express.fr)

 

D’autres enfin, les plus nombreux, titrent sur les victimes féminines, et elles seulement. Non pas forcément par intention de manipuler l’information, mais par habitude, conformité à un a priori idéologique bien installé dont ils croient que chaque enquête ne peut que le conforter un peu plus :

Violences conjugales : les hommes marquent encore des poings (France Info)

Les femmes, première cible des violences (Libération)

La parole des femmes battues se libère (L’humanité)

Femmes battues : plaintes en forte augmentation (Ouest-France)

Les femmes hésitent de moins en moins à dénoncer les violences conjugales (Le Monde)

Les femmes battues ne sont plus silencieuses (Métro)

Les femmes victimes de violence ne se taisent plus (Europe 1)

De plus en plus de femmes victimes de violence conjugale (Le Parisien.fr)

Les violences faites aux femmes en forte hausse (RTL.fr)

 

L’existence de plaintes d’hommes n’est même pas signalée dans le corps de certains articles.



 



Imprimer

Menu

Menu :