A propos de la série Adam, de Brian Basset / Patrick Guillot


A propos de la série Adam, de Brian Basset
 
Les pères au foyer - ces pères qui ont renoncé à leur travail ou à une partie de celui-ci, et touchent en retour une indemnité inférieure à leur revenu initial - sont partie intégrante du mouvement des hommes : ils ont court-circuité le stéréotype bourgeois, et montré aux yeux de tous, par l’action, le désir et la capacité de certains pères de se donner prioritairement à l’éducation de leurs enfants - et peu importe qu’ils soient peu nombreux (environ dix mille en France).
 
Ces pères ont la chance de disposer d’un héraut en la personne d’un auteur américain de bandes dessinées, Brian Basset, lui-même père au foyer, qui sait traduire à merveille leurs états d’âme et leurs aspirations. Il s’est mis en scène à travers le personnage d’Adam, dans la série d’albums du même nom. À longueur de planches, il décrit sa vie quotidienne, complètement imbriquée dans celle de sa famille, avec finesse, humour et autodérision. Mais aussi avec une conscience aiguë d’avoir à transmettre la nourriture masculine - et de n’être pas pour cela dans les conditions les plus faciles.
 
C’est ce qui apparaît avec force dans l’une de ses planches, où son très jeune fils rentre de l’école, humilié et furieux, car des garnements de son âge se sont moqués de lui, lui lançant : « Ton père a les mains ravagées par la vaisselle ! ». Adam trouve les mots pour le rasséréner : ces gosses sont tout simplement jaloux, car leurs pères à eux ne sont pas capables de faire tout ce que lui-même fait à la maison. L’enfant repart rassuré, conforté dans sa fierté filiale. Mais Adam se laisse tomber sur un fauteuil, un peu amer...
 
Cette série d’albums est plus que divertissante : ils exhument un peu de ce qu’il y a de meilleur dans l’âme masculine.
 
Patrick Guillot
 
Basset, Brian. Profession : père au foyer. Dupuis, 1997


Imprimer

Menu

Menu :