RECENSION : les discriminations / secteur privé (màj régulières)


 

Dans le secteur privé, il est plus difficile de repérer les discriminations. Les entreprises sont multiples, on ne peut connaître le fonctionnement de chacune. Et lorsqu’elles ont des pratiques illégales, elles savent rester discrètes et les garder implicites.

Le plus souvent, la vérité n’apparaît qu’à l’occasion d’une déclaration improvisée de tel ou tel dirigeant, ou de l’investigation un peu poussée d’un journaliste.

Nous avons commencé la recension en 2012 : c’est la seule raison pour laquelle cette année-là et les suivantes sont plus fournies que les années antérieures. Nous nous efforçons de compléter peu à peu.

 

=========================================================================

 

2015

 

Grâce à une "décision" du Défenseur des droits du 3 décembre 2015, l’on apprend que trois écoles d’esthétique refusent d’office les postulants masculins à leur formation professionnelles d’esthétique.

http://www.defenseurdesdroits.fr/fr/actions/protection-des-droits-libertes/decision/decision-mld-2015-305-du-3-decembre-2015-relative-l

 

2014

 

2 décembre : Axa Prévention Juridique soutient le projet Elle’s Angels : mécénat de compétence, complété d’une levée de fonds, pour lutter contre les violences faites aux femmes.

https://www.axaprevention.fr/axa-prevention-elle-s-angels

 

2013

 

novembre : Google s’associe aux activités du Ministère des droits des femmes autour du 25 novembre. Un ruban est affiché sur sa page d’accueil, qui, à partir d’un clic, redirige les internautes sur le site stop-violences-femmes. Google France fait une donation de 50 000 euros à la FNSF pour financer le baromètre de suivi des violences faites aux femmes

 

2012

 

octobre : Le Crédit agricole lance un concours intitulé Louise Taillerie, destiné exclusivement aux étudiantes en L3 et master, qui leur permettra de gagner, selon les cas, un monitoring d’un an par un cadre dirigeant, des propositions de stage ou d’alternance, une dotation globale de 20 000 E.

Le slogan de l’image de présentation est Idée s’écrit au féminin.

 

4 septembre : l’entreprise Sisley offre à douze femmes issues des quariers sensibles du Val d’Oise une formation au CAP esthétique et cosmétique, sur 9 mois. L’Etat s’y associe pour un montant de 130 000 euros, ce qui permet de résoudre les problèmes de logement, de garde d’enfant, etc.,, 

20minutes.fr/ledirect/1013909/douze-femmes-quartiers-sensibles-debutent-cap-esthetique-sisley

 

21 mars : l’entreprise Alain Afflelou s’associe à Amnesty international Belgique pour une campagne contre la violence conjugale excluant la prise en compte des victimes masculines. La participation d’Afflelou consiste à coller sur chacune des lunettes vendue dans ses magasins une pastille jaune marquée du texte suivant :

Trop de femmes portent des lunettes de soleil même quand il n’y en a pas. Agisssons contre la violence conjugale.

amnesty.be/doc/agir-2099/nos-campagnes/violences-contre-les-femmes-649/article/amnesty-et-alain-afflelou-ouvrons

 

12 mars : Le Progrès, p. 16. Interview de Dominique Reiniche, présidente de Coca-cola Company Europe depuis 2005

Nous essayons de promouvoir la parité de manière forte et énergique. (...)

Nous essayons de faire avancer les femmes beaucoup plus vite (...)

Avec des mesures très concrètes. Chez Coca, nous avons mis en place des formations au leadership pour les femmes. Quand nous recrutons, nous faisons en sorte d’avoir le choix entre un homme et une femme. Il en va de même pour les promotions.

Si l’on récapitule, Coca-cola Europe pratique :

- la discrimination à l’embauche : "nous faisons en sorte d’avoir le choix entre un homme et une femme", ce qui implique, vu la philosophie qui est professée, qu’à compétences égales, c’est la femme qui est choisie. Voire à compétences inférieures ?

- la discrimination à la formation : "formation au leadership pour les femmes". Aucun homme n’en a donc besoin, tous sont naturellement des "leaders" ?

- la discrimination à la promotion, et là c’est beaucoup plus mystérieux. Que signifie "faire avancer les femmes beaucoup plus vite" ? Plus vite que ce que mériteraient leur travail, leurs résultats, etc. ? C’est-à-dire en trichant ? On aimerait savoir...

 

3 janvier : lancement de la 4’e édition du Prix Fem’energia, organisé par EDF, sous le haut patronage du Ministère de l’Economie et du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Il s’agit de favoriser les carrières des femmes dans le nucléaire. Bourse de 2000 euros pour les trois premières lauréates étudiantes. avec une proposition d’apprentissage ou d’une aide pour l’accès au premier emploi.

 

2011

 

9 février : Le Monde Education (cahier du Monde n° 20543, 9 février 2011, p. 7) Femme, cadre et sur les chantiers

Petit article consacré à la situation dans le bâtiment, qui nous apprend la proportion de cadres féminins est en forte hausse (14%). Mais aussi que les grandes entreprises, qui veulent l’accroître encore, utilisent pour cela des procédés discriminatoires.Ainsi le groupe Eiffage, dont "l’objectif est de recruter chaque année 18% de femmes parmi les ingénieurs contre 13.7 actuellement", "facilite leurs évolutions de carrière", et que "l’accès aux formations internes leur sera facilité". 

 

27 janvier : en deuxième lecture, l’Assemblée nationale adopte la loi n° 2011-103 relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et de surveillance et à l’égalité professionnelle. Cette loi rend obligatoire un quota féminin de 40% d’ici 2017, dans les 650 sociétés cotées, celles employant au moins 500 salariés, et celles réalisant un chiffre d’affaires d’au moins 50 millions.

 

2010

 

12 décembre : le JDD révèle que France 3 cherche à embaucher un nouveau présentateur pour le Soir 3, "plutôt de sexe féminin" et "issu de la diversité", c’est-à-dire en fonction de deux critères discriminatoires

Le 14, réaction de bon sens d’Elisabeth Levy sur RTL :

Je serais un homme blanc et journaliste, peut-être que j’attaquerais France 3 pour discrimination et que je saisirais la HALDE.” “Affirmer que vous voulez une femme noire ou arabe c’est admettre que vous écarterez les candidatures d’hommes blancs

lejdd.fr/Medias/Television/Depeches/Une-presentatrice-issue-de-la-diversite-pour-le-Soir-3-242099/

 

6 septembre : à Sarcelles, début de l’opération Quinze femmes en avenir. Ces femmes en grande difficulté sociale, vont suivre une formation gratuite au CAP dans l’un des restaurants d’Alain Ducasse, lequel s’engage à embaucher ensuite celles qui réussiront l’examen.Outre trois partenaires privés, l’opération est financée par la Préfecture et la ville de Sarcelles.

 

2009

 

16 octobre : la présidente d’Areva, Anne Lauvergeon, déclare sur France 2 :

A compétences égales, eh bien désolé, on choisira la femme ou bien on choisira la personne venant d’autre chose que le mâle blanc, pour être clair.

L’Agrif porte plainte pour incitation à la discrimination : elle est déboutée par le tribunal correctionnel de Paris, le 8 octobre 2010.

 

2001

 

21 juin : Le Monde, p. 17. A compétences égales, les recruteurs choisissent aujourd’hui des femmes. Léonor Lumineau

Cet article cite Marie-Hélène Therre, "présidente de l’association des femmes ingénieurs" et Aurore Vidal, "jeune ingénieure dans les télécommunications chez Alcatel-Lucent" . Voici le dernier paragraphe :

Malgré cette situation, les entreprises cherchent de plus en plus à recruter des femmes ingénieurs. "Elles nous contactent pour savoir si nous pouvons leur envoyer des femmes ingénieur, explique Mme Therre, et ces secteurs rémunèrent mieux." Aurore Vidal le confirme : "Aujourd"hui les femmes sont avantagées car, à compétences égales, les recruteurs les choisissent. Ils savent qu’avoir un profil féminin est un atout dans une équipe."

 



Imprimer

Menu

Menu :