A propos de "Le père de Julien", de Tito / Patrick Guillot


A propos de Le père de Julien. Tito. Casterman, 1999
 
 Une B.D. très forte, dans la très sympathique série Tendre banlieue. Julien est un lycéen, qui, suite au divorce de ses parents, a choisi de vivre avec son père. Or celui-ci, confronté de façon imprévue au chômage, déprime et sombre dans la léthargie. Julien, effaré du déclin de cet homme qu’il admire et en qui il a mis sa confiance, réagit de façon anarchique et dangereuse : violence, gâchis scolaire, etc., tout en réussissant provisoirement à dissimuler à son père son état de perturbation extrême. Mais celui-ci finit par le découvrir. Et c’est à ce moment, conscient qu’il a renoncé à son rôle et qu’il est en train de perdre son fils avec lui, qu’il retrouve de l’énergie, prend des décisions pour recommencer une vie sociale, lui montre un nouveau visage... et dans cet élan, entraîne un Julien qui retrouve le goût de se construire un avenir. Une histoire forte d’un fils et d’un père qui réussissent à se nourrir et à se régénérer l’un par l’autre. L’un, affamé, lance un appel, l’autre, jusque là manquant se montre capable d’entendre cet appel, et de ce fait redevient présent.
 
Patrick Guillot
 


Imprimer

Menu

Menu :